La génétique, entre crainte et espoir

Conférence Cyclope Juniors du 25/09/2007 par Pierre Thuriaux, généticien.

Les mots ADN, génome, code génétique, clonage…font désormais partie du langage commun. Que signifient-ils au juste ? Quels sont les « métiers » de la génétique ? Comment
y accéder ?
Comment la génétique affecte-t-elle notre vie quotidienne, de la médecine (médicaments obtenus par génie génétique, dépistage et traitement des cancers, arrivée prochaine des thérapies cellulaires et génétiques) aux nouvelles techniques policières (tests d’ADN) en passant par les plantes transgéniques ? Que faut-i l at tendre, espérer ou craindre
des recherches en cours sur le génome humain ? Pourraient-elles conduire à un redoutable eugénisme ? La réponse à ces questions appartient à chacun, mais il importe d’en peser clairement les termes.
La génétique moderne est née de deux notions fondamentales : la nature chimique des gènes (sous forme d’ADN) et l’existence d’un code génétique partagé par tous les êtres vivants.
Ces découvertes ont d’abord été une révolution scientifique, donnant un contenu moléculaire précis aux intuitions de Darwin et Mendel. Elles débouchent aujourd’hui sur une révolution technique dont on commence seulement à entrevoir la portée.